Les telenovelas au Brésil

Les telenovelas, un rôle clé au Brésil

Le paysage télévisuel brésilien est marquée par le phénomène des novelas. Très spécifique de la culture brésilienne, les novelas s’exportent vers 130 pays. Ces novelas connaissent surtout un succès dans les pays lusophones et d’autres pays latino-américain et africain.

En France, la chaîne des DOM TOM « France Ô » diffuse certaines novelas brésiliennes. Cependant, ce genre de fiction n’est pas un succès en France métropole, principalement à cause d’un mauvais doublage ainsi que des particularités culturelles brésiliennes, méconnues et/ou incomprises.

Globo est la chaîne majeure au Brésil, depuis sa création en 1965, elle diffuse diverses novelas. Cela représente un véritable business, « La chaîne y consacre la moitié de son budget, mobilise des acteurs payés à l’année pour être disponibles ainsi qu’une équipe fixe de scénarisation (script, recherche). ». Une novela est diffusée 6 jours sur 7 (sauf le dimanche), et dure entre 75 et 85 minutes entrecoupée de différentes annonces publicitaires. Une novela complète peut durer entre 6 mois et 2 ans, cela dépend de son succès. La plus importante est celle diffusée à 21 heures, « o horário nobre » (l’heure de grande écoute).

logo-globo

Les telenovelas, phénomène de culture de masse au Brésil, regardées par différentes catégories sociales, influencent de différentes manières les spectateurs brésiliens. En effet, deux études de la Banque interaméricaine de développement (BID) ont montré que les telenovelas diffusées sur TV Globo entre 1965 et 1999 ont contribué à réduire la natalité au Brésil et ont augmenté le nombre de divorces. La raison principale de cette évolution étant la migration vers les villes. Les telenovelas auraient toutefois accentué la tendance. Le choix de Globo étant de favoriser les héroïnes célibataires, divorcées, ayant pas ou peu d’enfants. Mais ce n’est pas la seule influence que les telenovelas peuvent avoir, les marques aussi sont très présentes dans les épisodes, notamment la banque Itau, les cosmétiques Natura, les vêtements C&A, les voitures Kia… et de nombreuses vedettes deviennent les icônes de L’Oréal. L’identification aux personnages est tellement importante que certaines boutiques de São Paulo ou Rio de Janeiro vont jusqu’à proposer les répliques des vêtements portés par les actrices. « Les sociologues, conscients de l’impact de la télévision sur les téléspectateurs, suggèrent donc que “les programmes ciblés sur la culture de la population locale peuvent atteindre un large nombre de personne pour un coût très faible, et pourraient donc être utilisés pour faire passer d’importants messages économiques et sociaux”. Les telenovelas, nouvelle arme de propagande ? ». On peut toutefois noter que le contenu des telenovelas servent de plus en plus à transmettre un message socio-éducatif.

Un autre aspect des telenovelas est l’interactivité avec le public. Des études sont faites pour savoir si les spectateurs apprécient ou non tel ou tel personnage, telle ou telle histoire… Si un personnage ne correspond pas aux attentes du public, il est alors sacrifié. Il y a sans cesse une interactivité avec les téléspectateurs que ce soit par le site web, les réseaux sociaux, les sondages effectués. De plus, les telenovelas sont partout dans les conversations des brésiliennes que ce soit dans les médias, les réunions de famille, la rue, entre amis, dans les salons de beauté… Vivement critiqué par les intellectuels pour son côté populaire, les novelas représentent parfois un défi intellectuel avec leur quasi centaine de personnages, séparés dans différents univers.

telenovela-caminho-das-indias

Le style des telenovelas est mélodramatique et théâtrale, avec des personnages charismatiques auxquels les brésiliennes peuvent s’identifier. Certaines novelas se situent dans différents pays, c’est le cas de « Caminho das indias » de Gloria Perez qui se passe à moitié en Inde et à moitié au Brésil. Cette telenovela a permis aux brésiliennes de mieux connaître la culture indienne. Même si de nombreuses critiques ont mis en évidence les différents stéréotypes présentés. Cette novela a influencé la musique, la mode des brésiliennes qui se sont passionnées pour le style indien pendant quelques mois.

Dans un autre style, la telenovela « Viver a vida » de Manoel Carlos était plus axée sur le glamour et le chic du mannequinat à Rio de Janeiro. Ce qui est intéressant dans cette novela « das nove » est que pour la première fois le personnage principal est de couleur. Ceci est un progrès important car malgré le métissage brésilien, la grande majorité des personnages sont blancs. Un autre aspect intéressant est que l’autre personnage principal est victime d’un accident, ce qui la rend tétraplégique. Au fil des épisodes, on peut voir son combat pour essayer de mener une vie normale, malgré son handicap. De plus à la fin de chaque épisode, il y a un témoignage d’une personne ayant un handicap qui raconte les épreuves qu’il y a dû surmonter.

telenovela-viver-a-vida

Une autre novela « Avenida Brasil » (nom de la voie rapide reliant la zone nord – banlieue à la zone sud – quartier chic) de João Emmanuel Carneiro a révolutionné le paysage télévisuel du Brésil. Pour la première fois, la majorité de la telenovela se déroule en banlieue et non dans les quartiers chics. La série a enregistré des records d’audience avec 38 millions de téléspectateurs quotidiens. La cible de cette telenovela est clairement la nouvelle classe moyenne qui accède à la société de consommation. « “C’est une très bonne idée d’avoir centré la novela sur la classe moyenne émergente qui reflète le nouveau Brésil, les familles en ascension qui ont plus d’argent mais pas nécessairement d’éducation”, commente pour l’AFP, Geraldo Tadeu, sociologue de l’Institut universitaire de recherches de Rio (Iuperj). »

Les thèmes abordés sont classiques : passion, trahison, vengeance, football… Pour résumer l’histoire, il s’agit de « la vengeance de la jeune Nina contre Carminha, sa belle-mère, qui l’avait abandonnée, enfant, dans une décharge d’ordures. Carminha, arriviste et manipulatrice, a réussi à se faire épouser par une ancienne star de football qui a érigé un palace dans sa banlieue d’origine. » Le tout truffé de clichés sur les banlieusards. La telenovela est tellement populaire qu’elle a même bouleversé l’agenda de la présidente Dilma Rousseff. En effet, elle a avancé la date d’un meeting qui avait lieu en même temps que le dénouement de la série.

telenovela-avenida-brasil

Qu’on aime ou qu’on déteste, les telenovelas font partie du paysage télévisuel du Brésil et représentent un moyen clé de communication et de publicité.

Sources

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2012/10/20/avenida-brasil-la-serie-tele-qui-fait-changer-lagenda-de-la-presidente-du-236372
http://books.google.fr/books?id=DYjemUzvD_cC&pg=PA138&lpg=PA138&dq=novela+br%C3%A9sil+homosexualit%C3%A9&source=bl&ots=pjTy8AT0dP&sig=I74_FoOuCELBPCTMlAr7LajHLuo&hl=fr&sa=X&ei=VGyCUKrwArOT0QWQkIGIBA&ved=0CB8Q6AEwAA#v=onepage&q&f=false
http://veja.abril.com.br/noticia/celebridades/%E2%80%98salve-jorge%E2%80%99-o-cabide-de-empregos-de-gloria-perez
htttp://www.cenabahiana.com.br/v1/2012/10/20/o-brasil-parou-na-avenida/ 
http://teleobs.nouvelobs.com/articles/38032-avenida-brasil-la-telenovela-sur-la-banlieue-qui-passionne-le-bresil
http://teleobs.nouvelobs.com/articles/3222-les-telenovelas-menacent-la-natalite-bresilienne
http://fluctuat.premiere.fr/Tele/News/Le-pouvoir-des-telenovelas-3213402
http://www.ecrans.fr/Telenovelas-toujours-plus-belle-la,9882.html
http://www.ecrans.fr/Telenovelas-toujours-plus-belle-la,9882.html
http://books.google.fr/books?id=DYjemUzvD_cC&pg=PA113&lpg=PA113&dq=sociologie+telenovelas+br%C3%A9sil&source=bl&ots=pjTEaEW36R&sig=FyRZEpyWguz2B7LyzTfL-HuKr2E&hl=fr&sa=X&ei=9K_hUIAdwoqFB6SbgLgF&ved=0CEIQ6AEwAg#v=onepage&q=sociologie%20telenovelas%20br%C3%A9sil&f=false
http://www.media-animation.be/Telenovela-la-vie-revee-des.html
http://www.joannv.com/2010/11/caminho-das-indias.html
http://www1.folha.uol.com.br/paineldoleitor/1124491-para-leitor-novela-avenida-brasil-emburrece-o-cidadao.shtml
http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/23578/2007_HS_49.pdf?sequence=1
http://www.riogringa.com/my_weblog/2012/09/index.html
http://pos-graduacao.uepb.edu.br/ppgli/download/publicacaoonline/Literaturas/11.pdf
http://www.media-animation.be/L-ete-indien-de-la-telenovela.html
http://fr.slideshare.net/izadoramcg/a-relao-entre-publicidade-novela-e-consumo-uma-anlise-da-telenovela-da-rede-globo-caminho-das-ndias
http://www.jb.com.br/heloisa-tolipan/noticias/2012/10/20/em-seu-final-avenida-brasil-aposta-no-perdao-sem-decepcionar/
http://www.serieslive.com/serie/viver-a-vida/2679/
http://www.orkut.com/Main#Community?cmm=123319675http://greetingsfromholland.blogspot.fr/2010/05/dilemma.html

2016-11-14T23:25:52+00:0023 mars 2014|0 Comments